Le manga.
Manwha.

Prononcé «man-houa», c’est le nom donné à la bande dessinée coréenne par simple traduction du terme manga. Le manwha est né sous l’influence des mangas japonais importés massivement vers 1928 pour réduire à néant la création coréenne : alors satirique elle dépeignait la vie quotidienne à Séoul sous le joug de l’occupation japonaise. La bande dessinée coréenne se décline sur de nombreux supports comme le papier, l’internet ou le téléphone mobile. L’auteur de manwha est appelé manwhaga.
Exemples :
La bicyclette rouge de Kim Dong Hwa
Les nourritures de l’âme de Kim Dong Hwa
Z le chat de Byun Ki-hyun
Priest de Hyung Min Woo
© Laurie HAILLOT