Le manga.
Kodomo.

Ce mot signifie enfant.
Ici, les mangas ciblent un public plus jeune que le shonen et le shojo, de 6 à 11 ans. La principale fonction du kodomo et de divertir les enfants (fille et garcon). Le succès de certains d’entre eux, comme Pokémon, élargit leur audience.
Exemples :
Astro boy de Osamu Tesuka
Manga science de Yoshitoh Asari
Pokémon de Hidenori Kusaka
Hamtaro de Ritsuko Kawai
© Laurie HAILLOT